Halte à l'importation de viande paraguayenne en Russie

La destruction de la forêt des Ayoreo pour l'élevage de bœuf menace de décimer la tribu isolée des Ayoreo-totobiegosode.
La destruction de la forêt des Ayoreo pour l'élevage de bœuf menace de décimer la tribu isolée des Ayoreo-totobiegosode.
© Survival

Afin de faire obstacle à la destruction de la forêt d’une tribu isolée par les éleveurs de bétail, Survival appelle les grands restaurateurs russes à renoncer à proposer à leur clientèle de la viande bovine en provenance du Paraguay.

La Russie est le principal importateur de viande de bœuf en provenance du Paraguay. Des images satellite ont montré à plusieurs reprises que la compagnie d’élevage Yaguareté Porã S.A, qui exporte vers la Russie, rase illégalement au bulldozer de vastes étendues de forêt dans la région du Chaco paraguayen.

La forêt du Chaco est le refuge de la tribu isolée ayoreo-totobiegosode, l’une des sociétés les plus vulnérables de la planète. Les Indiens dépendent de leur forêt pour survivre, or, selon une étude récente de l’Université du Maryland, la forêt du Chaco détient le taux de déforestation le plus élevé au monde.

Yaguareté Porã a refusé d’arrêter la déforestation, en dépit des mises en garde qui lui ont été faites contre la menace que représente ses agissements pour les Indiens isolés.

Si les employés du ranch entrent en contact avec les Ayoreo isolés, ces derniers pourraient être décimés par des maladies telles que la grippe et la rougeole contre lesquelles ils n’ont aucune immunité. Comme tous les peuples indigènes isolés, les Ayoreo courent à la catastrophe si leur territoire n’est pas protégé.

En juin dernier, Survival a lancé une campagne publicitaire en Russie, mettant les consommateurs en garde des dangers que l’industrie bovine représente pour les Ayoreo isolés.

La nouvelle campagne publicitaire de Survival appelle la Russie à mettre un terme aux importations de bœuf paraguayen jusqu'à ce que le territoire des Ayoreo soit protégé.
La nouvelle campagne publicitaire de Survival appelle la Russie à mettre un terme aux importations de bœuf paraguayen jusqu'à ce que le territoire des Ayoreo soit protégé.

© Survival International

Survival a écrit cette semaine aux restaurants les plus prestigieux de Moscou, dont le Bizon, le Café Pushkin et le Turandot, les appelant à renoncer à proposer du bœuf importé du Paraguay tant que le gouvernement paraguayen n’aura pas confirmé les droits des Ayoreo sur leurs terres.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Le génocide qui a conduit à l’anéantissement des Indiens d’Amérique du Nord poursuit son chemin destructeur. Des peuples entiers sont balayés par les sociétés industrialisées qui continuent leur œuvre destructrice, spoliant le territoire et les ressources des Indiens à travers l’Amérique du Sud et semant la mort et la maladie dans leur sillage. Nous devons agir d’urgence pour que les Ayoreo ne soient pas sacrifiés sur l’autel du ‘progrès’ et de la ‘civilisation’.