Premier contact d'une famille d'Indiens d'Amazonie

Des Indiens korubo contactés au milieu des années 1990. Une famille korubo est entrée en contact avec le monde extérieur au début du mois.
Des Indiens korubo contactés au milieu des années 1990. Une famille korubo est entrée en contact avec le monde extérieur au début du mois.

© Erling Soderstrom/Survival

Une famille d’Indiens korubo isolés est entrée en contact avec une communauté indienne de l’ouest de l’Amazonie brésilienne.

La FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien, a annoncé que le groupe, composé d’un homme, d’une femme et de quatre enfants, est entré en contact avec une communauté voisine d’Indiens kanamari au début du mois.

Ces Indiens sont extrêmement vulnérables aux maladies extérieures contre lesquelles ils n’ont aucune immunité et qui pourraient leur être mortelles. Ils sont actuellement suivis par une équipe de santé.

La raison pour laquelle les Korubo sont sortis de la forêt reste incertaine. Un autre groupe d’Indiens korubo avait été contacté en 1996 par des agents du gouvernement, à la suite d’un conflit avec des non-Indiens qui avaient tué plusieurs membres de leur famille. Ils sont aujourd’hui 33 mais beaucoup plus vivent encore dans l’isolement.

Les Korubo sont des chasseurs-cueilleurs, ils dépendent de leur forêt pour leur survie. Leur territoire renferme la plus grande concentration de tribus non contactées au monde.

Il y a quelques mois, un autre groupe extrêmement vulnérable d’Indiens isolés est sorti de la forêt amazonienne brésilienne, près de la frontière avec le Pérou, fuyant les bûcherons illégaux et les trafiquants de drogue qui envahissent leur territoire. Ils ont rapporté que nombre d’entre eux avaient été tués au cours de violentes attaques perpétrées par les non-Indiens.

Les peuples indigènes isolés sont les sociétés les plus vulnérables de la planète. Ils risquent d’être anéantis si leur territoire n’est pas protégé.

Survival a lancé une action urgente appelant le gouvernement a protéger les territoires et les vies des Indiens amazoniens isolés et non contactés.