Un leader indien du Brésil exécuté par des tireurs masqués

Nisio Gomes, chamane guarani deux jours avant son exécution par des hommes de main
Nisio Gomes, chamane guarani deux jours avant son exécution par des hommes de main

© Survival International

Survival vient d’apprendre qu’un chef religieux, âgé de 59 ans, a été abattu aujourd’hui par des tireurs masqués sous les yeux de sa communauté.

Les hommes de main ont encerclé Nisio Gomes, ordonnant à la communauté de s’allonger sur le sol. Des témoins ont raconté qu’il a été abattu de plusieurs balles dans la tête, la poitrine, les bras et les jambes. Son corps a ensuite été emporté.

Gomes était probablement la principale cible de cette attaque, bien que selon des sources non confirmées, des enfants auraient été kidnappés et une femme tuée.

Il était le chef d’un groupe guarani dont une soixantaine de membres avaient réoccupé une partie de leur territoire ancestral début novembre après en avoir été expulsés par des éleveurs.

Les membres de la communauté disent que ce n’est pas la première fois qu’ils sont attaqués depuis leur retour sur leur terre et que les hommes de main étaient dans les parages depuis mercredi.

L’assassinat de Nisio Gomes rappelle celui de Marcos Veron, un chef guarani, abattu par les employés d’un propriétaire terrien en 2003

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il semble que les fermiers ne seront satisfaits que lorsqu’ils auront éliminé tous les Guarani. Un tel niveau de violence était autrefois courant et de nombreux groupes ont été décimés. Il est scandaleux que le gouvernement brésilien tolère que de tels abus se perpétuent aujourd’hui’.