Un enfant indien brûlé vif par les bûcherons en Amazonie

Des Awá voyagent le long d'une route ouverte par les bûcherons.
Des Awá voyagent le long d'une route ouverte par les bûcherons.
© Uirá Garcia

Des bûcherons ont envahi le territoire des Indiens awá isolés en Amazonie, l’un d’entre eux aurait été brûlé vif.

Selon l’ONG brésilienne CIMI, des Indiens guajajara qui vivent également dans la région, ont découvert le corps brûlé d’un enfant awá dans la forêt après une attaque de bûcherons.

Clovis Guajajara, qui rencontre parfois des Awá lorsqu’il chasse dans la forêt, ne les a pas revus depuis l’attaque et pense qu’ils ont fui.

La FUNAI, le département des affaires indiennes du gouvernement brésilien, a annoncé à Survival qu’elle avait ouvert une enquête sur ces faits, mais n’a pas encore confirmé le décès de l’enfant.

On estime qu’une soixantaine d’Awá isolés vivent dans cette partie du nord-est de l’Amazonie brésilienne – ils sont l’un des derniers groupes de chasseurs-cueilleurs nomades du Brésil. Les Awá dépendent étroitement de leur forêt pour survivre. Mais leurs territoires, qui subissent l’invasion massive et illégale des bûcherons, connaissent actuellement le taux de déforestation le plus élevé d’Amazonie. Plus de 30% de l’un d’entre eux a déjà été détruit.

En margeLes Indiens awá du Brésil dépendent de leur forêt pour leur survie mais la déforestation intensive menace gravement leur avenir.

Luis Carlos Guajajara a déclaré à Survival aujourd’hui : ‘Les Awá isolés de la région subissent la pression constante des bûcherons. Leur présence est très dangereuse et les Indiens sont terrifiés’.

Les Awá ont récemment été victimes d’une série d’attaques brutales et les bûcherons ont menacé les Indiens de les tuer s’ils retournaient dans la forêt.

Survival fait pression sur les autorités brésiliennes pour expulser les bûcherons des territoires awá avant que la déforestation ne mette davantage leur vie en danger.

Takwarentxia, un Awá, et son singe.
Takwarentxia, un Awá, et son singe.
© Fiona Watson/Survival