Arrestation de 18 présumés coupables de l'exécution d'un chef indien

Le leader indien Nisio Gomes a été exécuté l'an dernier par des tireurs masqués.
Le leader indien Nisio Gomes a été exécuté l'an dernier par des tireurs masqués.

© Survival International

Les autorités brésiliennes ont arrêté 18 personnes impliquées dans l’assassinat d’un leader indigène.

Le chef religieux Nisio Gomes a été assassiné par des hommes masqués devant sa communauté guarani dans l’État du Mato Grosso do Sul en novembre dernier. Son corps n’a jamais été retrouvé.

La liste des suspects inclut Aurelino Arce, le dirigeant d’une société de sécurité connue, Gaspem Segurança qui loue les services d’hommes de main armés pour patrouiller dans les zones occupées par les éleveurs.

Les avocats agissant en son nom ne sont pas encore parvenus à obtenir sa libération.

La police fédérale du Brésil a également arrêté d’autres suspects de premier plan impliqués dans l’assassinat de Gomes, dont 6 éleveurs, un avocat et un fonctionnaire.

Les accusations portées contre les présumés coupables sont : préméditation, fourniture d’armes, corruption de témoins et fraudes.

Les Guarani du Brésil sont constamment chassés de leurs terres par des éleveurs et forcés de vivre dans des conditions misérables au bord des routes ou dans des réserves surpeuplées.

© MPF/Survival

Les assassinats de leaders guarani sont monnaie courante au Brésil, ils visent à dissuader les communautés de retourner sur leurs terres.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il s’agit certes d’une étape positive, mais le Brésil devrait se rappeler que Nisio n’est pas le seul militant indigène à avoir été assassiné de sang-froid. Depuis des années, les puissants propriétaires terriens recrutent des tueurs à gages pour éliminer ceux qui s’opposent à eux. Il faut en terminer avec la culture de l’impunité et restaurer l’Etat de droit au Brésil’.

Note aux rédactions :

La police fédérale du Brésil a procédé à 10 arrestations en juin et 8 autres début juillet.