Une surprenante vidéo d'Indiens non contactés rendue publique alors que des bûcherons se rapprochent

Le nom de cet Awá non contacté n’est pas connu. Mais sa forêt a été détruite autour de lui et il ne reste plus qu’un petit îlot de forêt. Les bûcherons s’y installent maintenant. © Mídia Índia

Le nom de cet Awá non contacté n’est pas connu. Mais sa forêt a été détruite autour de lui et il ne reste plus qu’un petit îlot de forêt. Les bûcherons s’y installent maintenant. © Mídia Índia
© Mídia Índia

Une nouvelle vidéo extraordinaire, montrant des indiens parmi les plus menacés au monde, a été diffusée par un groupe autochtone au Brésil.

Ces images, sur lesquelles on peut voir des membres non contactés du peuple awá dans l’État du Maranhao, dans l’est du Brésil, ont été filmées par un peuple autochtone voisin, les Guajajara, qui tentent de protéger les ilots de forêt tropicale dans lesquels vivent les Awá.

La forêt qui se trouve dans cette région est détruite à vive allure ; des groupes guajajara y patrouillent régulièrement pour surveiller les incursions et expulser des bûcherons. À cause de cela, beaucoup de Guajajara ont déjà été menacés de mort et certains d’entre eux tués.

Olimpio Guajajara, coordinateur des Gardiens de l’Amazonie, a déclaré : « Nous, Gardiens, défendons les droits de notre peuple, défendons les Indiens non contactés et défendons la nature pour nous tous. Trois de nos Gardiens ont été assassinés. Il faut que la terre soit protégée pour de bon. »

Le territoire autochtone d’Arariboia est un ilot de verdure au milieu d’une déforestation flagrante.

Le territoire autochtone d’Arariboia est un ilot de verdure au milieu d’une déforestation flagrante.

© Google Maps

Les Awá sont fréquemment victimes d’attaques initiées par les bûcherons. La plupart d’entre eux ont déjà été contactés, mais on sait que certains d’entre eux vivent non contactés au sein des dernières zones de forêt substantielles encore existantes. Les Guajajara les avaient vus pendant qu’ils chassaient, et cette vidéo apporte la preuve de leur existence.

Sous la présidence de Jair Bolsonaro, les bûcherons et éleveurs ont été encouragés à accentuer leurs assauts contre les terres autochtones. La déforestation sur le territoire est dorénavant généralisée et des campements de bûcherons ont été repérés à proximité d’Awá non contactés.

La famille de Karapiru Awá a été massacrée par des _karai_ (des personnes non autochtones). Il est parvenu à s’échapper et à survivre dix ans seul dans la forêt. Peu après, il a été réuni avec son fils, qui a également survécu à l’attaque.

La famille de Karapiru Awá a été massacrée par des karai (des personnes non autochtones). Il est parvenu à s’échapper et à survivre dix ans seul dans la forêt. Peu après, il a été réuni avec son fils, qui a également survécu à l’attaque.
© F Watson/Survival

Dans le cadre de sa campagne pour les peuples non contactés, Survival International travaille avec les Gardiens et soutient leur travail de protection de la forêt tropicale.

Flay Guajajara de Mídia Índia, qui a filmé ces images, a déclaré aujourd’hui : « Nous espérons que cette vidéo aura un résultat positif. Nous espérons qu’elle aura un impact à travers le monde pour aider notre peuple et notre forêt. »

Le directeur de Survival International, Stephen Corry, a déclaré aujourd’hui : « Cette vidéo est une preuve supplémentaire que les Awá non contactés existent réellement. Il suffit de regarder une image satellite pour prendre conscience du danger qui les guette. Les bûcherons ont déjà tué nombre de leurs proches et en ont chassé d’autres hors de la forêt. Le président Bolsonaro et ses amis de l’industrie forestière ne demanderaient rien de mieux que les survivants soient éliminés. Seul un tollé général les sépare d’un génocide. »

Note aux éditeurs : Ces images ont été rendues publiques par Mídia Índia, une association de vidéastes autochtones. Elles ont été diffusées sur la chaîne de télévision brésilienne Globo TV hier soir et font partie d’un film qui sortira prochainement, intitulé Gardiens de la forêt en danger, de Mídia Índia en collaboration avec Instituto Catitu et d’autres partenaires. Ce court-métrage de 13 minutes est un appel à l’action face à la situation périlleuse des Awá non contactés qui vivent dans le territoire autochtone d’Arariboia avec leurs voisins, les Guajajara. Il sera diffusé le 23 juillet à Unibes Cultural, à São Paulo, pour clôturer l’événement de l’Instituto Socioambiental « Les 25 ans du cinéma socio-environnemental ».

Erisvan Guajajara de Mídia Índia a déclaré :

« Nous n’avions pas la permission des Awá de filmer mais nous savons qu’il est important d’utiliser ces images, car si nous ne les montrons pas au monde entier, les Awá seront tués par des bûcherons. Nous devons montrer que les Awá existent et que leur vie est en danger. Nous utilisons ces images comme un appel au secours et nous appelons le gouvernement à protéger la vie de nos voisins qui ne veulent pas de contact avec des personnes extérieures. »