La réponse des Gardiens de l'Amazonie au meurtre de Paulo Paulino Guajajara

Paulo Paulino « Lobo » Guajajara, Gardien de l’Amazonie, a été tué lors d’une embuscade par des trafiquants de bois.

Paulo Paulino « Lobo » Guajajara, Gardien de l’Amazonie, a été tué lors d’une embuscade par des trafiquants de bois.

© Sarah Shenker/Survival International

Déclaration des Gardiens guajajara du territoire autochtone d’Arariboia au Brésil

Nous avons perdu un grand guerrier dans notre combat. Ils ont assassiné notre ami, notre frère, notre compagnon infatigable dans la défense de la forêt, Paulo Paulino « Lobo » Guajajara.

Nous sommes en deuil et nos cœurs souffrent.

Lobo a été tué parce qu’il défendait notre terre. Notre forêt qui nous donne tout. Notre forêt sans laquelle nous ne pouvons pas vivre. Lobo a été tué pour avoir défendu la vie.

Il y a tant de mal dans ce monde. Les bûcherons veulent nous tuer pour voler nos arbres et gagner de l’argent. Nous ne sommes pas violents envers eux, mais ils sont lourdement armés. Ils nous menacent. Ils nous tuent. Ils ont tué nos amis, nos compagnons Gardiens Cantidi, Assis et Afonso. Et maintenant, ils ont tué Lobo.

Mais sa mort ne sera pas vaine. Cela nous rend tristes et nous met en colère, mais cela nous donne de la force. Un guerrier de plus a été planté dans le sol. Cela nous donnera la force de continuer à nous battre pour protéger notre forêt, pour nos familles et pour la survie de nos parents non contactés, les Awá. Nous n’abandonnerons jamais.

Nous ne pouvons pas abandonner parce que nous avons une grande bataille devant nous. Le gouvernement s’est déclaré notre ennemi. Le président Bolsonaro a déclaré qu’il ne protégerait pas les terres autochtones. Lui et d’autres veulent ouvrir nos terres à l’industrie agroalimentaire. Nous n’accepterons jamais cela  !

Nous voulons que le gouvernement s’acquitte de son devoir de nous aider à défendre notre forêt contre les envahisseurs clandestins et la destruction. Nous voulons une sécurité adéquate pour nos terres et nos vies.

Nous voulons que le gouvernement enquête sur le meurtre de Lobo et sur l’attaque dont lui et notre compagnon Tainaky ont été victimes. Nous voulons que les tueurs et les mafias forestières soient placés derrière les barreaux.

Nous dénonçons depuis longtemps les menaces et les crimes contre nous. Lobo et nous tous, les Gardiens, avions souvent averti les autorités que nous pourrions être attaqués et tués à tout moment. Rien n’a été fait. Et Lobo a été assassiné.

Où est la justice  ? Nous demandons justice !

Nous continuerons à lutter pour débarrasser notre terre des bûcherons clandestins. Nous savons que ça fonctionne. Nous parvenons à considérablement diminuer la destruction.

La protection de notre terre et de sa biodiversité a toujours été notre combat et le sera toujours. Cela ne dépend ni de la politique ni de l’argent. C’est simplement une question de vie ou de mort pour nous, nos proches et les générations futures.

Tant que nous serons en vie, nous nous battrons pour Lobo. Nous nous battrons jusqu’à la dernière goutte de notre sang. Et nous gagnerons. La santé de la planète dépend de cette lutte.

Nous demandons à tout le monde de soutenir notre travail pour défendre les poumons de la planète et défendre la vie. Pour Lobo, et pour tous, battons-nous jusqu’au bout.