E-mail urgent

Demandez au WWF de stopper leurs crimes

© Fiore Longo/Survival

Indigné·e par les gardes financés par le WWF qui violent des femmes enceintes et torturent des autochtones, comme l’a révélé Buzzfeed?

Vous pouvez mettre fin aux mêmes atrocités en faisant campagne contre le dernier projet du WWF.

Le WWF tente de créer un tout nouveau parc national au Congo. Il s’appelle Messok Dja et détruit le peuple baka du Congo.

Les Baka craignent pour leur avenir.

Les forêts dans lesquelles ils vivent et qu’ils protègent depuis des générations sont sur le point de leur être volées. Il s’agit d’un accaparement de terres, mené par des organisations occidentales, tout comme à l’époque coloniale. Si cela continue, leurs vies seront détruites.

Ils sont expulsés de leurs terres pour faire place à la création d’un nouveau parc national dans le bassin du Congo, Messok Dja, soutenu par le Fonds mondial pour la nature (WWF). C’est complètement illégal.

Il est temps de décoloniser la protection de la nature.

Malgré ce que peut dire le WWF, les Baka n’ont pas accepté ce projet. Comment le pourraient-ils ? Des années durant, des gardes du parc financés par le WWF ont pénétré dans la forêt des Baka, frappant et torturant tous les autochtones qu’ils y croisaient.

Un homme baka nous a dit: « S’ils nous voient, ils nous frappent à coups de machettes. Bam, bam, bam sur ton corps. » Des personnes qui vivent déjà dans la peur d’être persécutées et maltraitées ne sont pas en mesure de donner leur consentement.

Nous devons stopper la création de Messok Dja – pour les Baka et pour la nature.

A l’instar du colonialisme, le colonialisme vert est aussi voué à l’échec. Lorsque les populations locales se voient voler leurs terres et voient leurs moyens de subsistance criminalisés par la conservation de la nature, elles s’opposent aux parcs nationaux.

Envoyez un mail au directeur général du WWF pour lui demander de ne plus soutenir la création du parc national de Messok Dja.

Nous devons agir maintenant si nous voulons arrêter ce parc à temps.

E-mails envoyés :  Aidez-nous à obtenir 20.000 emails !



A: M. Marco Lambertini

Target email addresses:[email protected]

CC email addresses: [email protected] [email protected]

Cher M. Lambertini,

Je suis extrêmement préoccupé·e par l’implication du WWF dans la création du parc national de Messok Dja en République du Congo, projet qui n’a pas obtenu le consentement des communautés baka locales.

En plus d’être illégal, c'est aussi une violation de votre propre politique relative aux peuples autochtones.

Pendant des années, des gardes du parc financés par le WWF ont pénétré dans la forêt des Baka, frappant et torturant tous les autochtones qu’ils y croisaient. Des personnes qui vivent déjà dans la peur d’être persécutées et maltraitées ne sont pas en mesure de donner leur consentement.

En vous mettant les communautés locales à dos, vous compromettez l’objectif que vous vous êtes fixé de protéger la nature dans la région. Comme l’a récemment déclaré un expert du WWF : « L’efficacité de vos écogardes n’a pas d'importance ; si les gens autour du parc vous haïssent, vous ne pourrez pas protéger le parc. »

Dans l’intérêt des Baka et de la faune sauvage de Messok Dja, je vous exhorte à respecter les droits des Baka, tels qu’énoncés dans vos propres lignes directrices, dans le droit national et international, et de cesser de soutenir la création du parc national de Messok Dja.

Cordialement,