Qui sommes-nous?

Nous sommes Survival, le mouvement mondial pour les droits des peuples autochtones. Nous sommes la seule organisation exclusivement consacrée à la défense des peuples autochtones du monde entier. Nous les aidons à défendre leurs vies, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir.

Notre mission

Notre mission consiste à empêcher l’anéantissement des peuples autochtones. Nous leur offrons une plate-forme pour s'adresser au monde afin qu’ils puissent témoigner de la violence génocidaire, de l’esclavage et du racisme dont ils sont quotidiennement victimes. En faisant pression sur ceux qui détiennent le pouvoir, nous aidons à défendre leurs vies, leurs terres et leur avenir. Ces peuples devraient avoir les mêmes droits que les autres sociétés.

Notre vision

Un monde dans lequel les peuples autochtones sont considérés comme des sociétés contemporaines et où leurs droits fondamentaux sont respectés.

Notre histoire

Notre organisation a été fondée à Londres en 1969 par un groupe de personnes scandalisées par le génocide des Indiens d’Amazonie, suite à la parution d’un article de Norman Lewis dans le Sunday Times Magazine.

Durant plusieurs années, nous n’avions que très peu ou pas de revenus et n’étions gérés que par des bénévoles. Nous avons publié des informations dénonçant les problèmes rencontrés par les peuples autochtones, nous avons soutenu des projets dans leurs communautés et avons fait pression pour défendre leurs droits lors de forums internationaux comme ceux des Nations-Unies.

Rapidement, nous nous sommes rendus compte que le seul moyen d’assurer la survie de ces peuples était de mobiliser l’opinion publique internationale en leur faveur.

C’est ainsi que tous les mouvements progressistes sont parvenus à obtenir des changements durables, de l’abolition de la traite des esclaves il y a deux siècles à la fin du régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Depuis nos modestes débuts, nos milliers de sympathisants de par le monde nous ont permis de devenir un mouvement planétaire et de gagner des centaines de victoires en faveur des peuples autochtones.

Notre mouvement a profondément modifié les perspectives d’avenir des peuples autochtones dans de nombreuses régions du monde.

Gouvernance et financements

Survival International fonctionne comme une organisation unifiée, travaillant en sept langues depuis six pays. Tous ses bureaux ont le statut d’organisation à but non lucratif.

Le secrétariat international est situé à Londres et son conseil d’administration gouverne l’organisation tout entière. Les bureaux régionaux sont gérés par leur propre conseil d’administration.

Les membres de ces conseils apportent leur expertise dans de nombreux domaines liés au travail de Survival, des droits des peuples autochtones au journalisme, la comptabilité ou les questions léagles, pour n’en citer que quelques-uns.

Afin de préserver notre intégrité et notre indépendance, nous refusons toute subvention gouvernementale, les gouvernements étant les principales instances qui violent les droits des peuples autochtones.Nous n’acceptons pas non plus de donation provenant d’entreprises qui ne respectent pas les droits de ces peuples ou qui seraient susceptibles de ne pas les respecter..

Survival est financée presque exclusivement par le grand public, ce qui représente une exception dans le monde des ONG. Les articles de notre catalogue ainsi que quelques fondations contribuent aussi à notre travail. Ce modèle de financement garantit notre indépendance et la force de notre message. Certaines organisations indigènes financent également nos actions.

Notre personnel

Nombreux sont les membres de notre personnel qui demeurent anonymes afin d’assurer leur sécurité. Cela empêche les gouvernements de bloquer notre accès aux communautés indigènes. Notre personnel se compose d’experts régionaux qui ont une expérience directe et des contacts avec des centaines de peuples et d’organisations indigènes. Stephen Corry est le directeur de notre organisation.

Nous n’avons pas d’antennes dans des pays où vivent des peuples autochtones. Nous ne sommes ainsi jamais forcés de modifier notre action afin de protéger nos employés contre les menaces dont ils pourraient faire l’objet.

Notre organisation n’est pas gérée par les peuples autochtones eux-mêmes car nous sommes un mouvement d’opposition contre les crimes perpétrés par notre propre société. Nous avons également des sympathisants dans des pays où vivent des peuples autochtones, parmi eux des membres de ces communautés.

Notre organisation a été fondée à Londres en 1969 par un groupe de personnes scandalisées par le génocide des Indiens d’Amazonie, suite à la parution d’un article de Norman Lewis dans le Sunday Times Magazine.

Durant plusieurs années, nous n’avions que très peu ou pas de revenus et n’étions gérés que par des bénévoles. Nous avons publié des informations dénonçant les problèmes rencontrés par les peuples autochtones, nous avons soutenu des projets dans leurs communautés et avons fait pression pour défendre leurs droits lors de forums internationaux comme ceux des Nations-Unies.

Rapidement, nous nous sommes rendus compte que le seul moyen d’assurer la survie de ces peuples était de mobiliser l’opinion publique internationale en leur faveur.

C’est ainsi que tous les mouvements progressistes sont parvenus à obtenir des changements durables, de l’abolition de la traite des esclaves il y a deux siècles à la fin du régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Depuis nos modestes débuts, nos milliers de sympathisants de par le monde nous ont permis de devenir un mouvement planétaire et de gagner des centaines de victoires en faveur des peuples autochtones.

Notre mouvement a profondément modifié les perspectives d’avenir des peuples autochtones dans de nombreuses régions du monde.

Survival International fonctionne comme une organisation unifiée, travaillant en sept langues depuis six pays. Tous ses bureaux ont le statut d’organisation à but non lucratif.

Le secrétariat international est situé à Londres et son conseil d’administration gouverne l’organisation tout entière. Les bureaux régionaux sont gérés par leur propre conseil d’administration.

Les membres de ces conseils apportent leur expertise dans de nombreux domaines liés au travail de Survival, des droits des peuples autochtones au journalisme, la comptabilité ou les questions léagles, pour n’en citer que quelques-uns.

Afin de préserver notre intégrité et notre indépendance, nous refusons toute subvention gouvernementale, les gouvernements étant les principales instances qui violent les droits des peuples autochtones.Nous n’acceptons pas non plus de donation provenant d’entreprises qui ne respectent pas les droits de ces peuples ou qui seraient susceptibles de ne pas les respecter..

Survival est financée presque exclusivement par le grand public, ce qui représente une exception dans le monde des ONG. Les articles de notre catalogue ainsi que quelques fondations contribuent aussi à notre travail. Ce modèle de financement garantit notre indépendance et la force de notre message. Certaines organisations indigènes financent également nos actions.

Nombreux sont les membres de notre personnel qui demeurent anonymes afin d’assurer leur sécurité. Cela empêche les gouvernements de bloquer notre accès aux communautés indigènes. Notre personnel se compose d’experts régionaux qui ont une expérience directe et des contacts avec des centaines de peuples et d’organisations indigènes. Stephen Corry est le directeur de notre organisation.

Nous n’avons pas d’antennes dans des pays où vivent des peuples autochtones. Nous ne sommes ainsi jamais forcés de modifier notre action afin de protéger nos employés contre les menaces dont ils pourraient faire l’objet.

Notre organisation n’est pas gérée par les peuples autochtones eux-mêmes car nous sommes un mouvement d’opposition contre les crimes perpétrés par notre propre société. Nous avons également des sympathisants dans des pays où vivent des peuples autochtones, parmi eux des membres de ces communautés.

Nos supporters

Davi Yanomami

Doris Pilkington Garimara

Sir Mark Rylance

Noam Chomsky

Gillian Anderson

Arcebispo Desmond Tutu

His Holiness the 14th Dalai Lama

Vandana Shiva

Claude Levi Strauss

Colin Firth

Dominic West

Joanna Lumley

Julie Christie

Laurens Van Der Post

Richard Gere

Sir Quentin Blake

Sophie Okonedo