Brésil : des hommes armés attaquent une communauté indigène

Nuage de fumée au loin, un incendie ravage la communauté de Kurusu Mba.

Nuage de fumée au loin, un incendie ravage la communauté de Kurusu Mba.

© Reprodução/TV Morena, 2015

Au sud ouest du Brésil, des hommes armés ont attaqué une communauté d’Indiens guarani et incendié leur village.

Selon les rapports préliminaires, un bébé d’un an aurait succombé à ses brûlures lorsque les hommes armés ont incendié les maisons des Indiens le 24 juin mais cette nouvelle n’a pas encore été confirmée.

Les Guarani ont évacué la zone, deux petites filles et un petit garçon sont portés disparus.

Les Indiens de la communauté de Kurusu Mba avaient réoccupé une partie de leur territoire ancestral de manière pacifique le 22 juin, après avoir attendu des années qu’il leur soit restitué.

Ils ont été encerclés par des hommes armés qui, selon un Guarani, ‘ont tiré des coups de feu au-dessus de [leurs] têtes’. Les éleveurs et les fermiers qui occupent désormais la majeure partie du territoire guarani emploient fréquemment des hommes de main chargés de terroriser les Indiens.

Un porte-parole guarani a déclaré qu’ils réoccupaient leurs terres car ‘[ils] ne peuvent plus supporter de vivre avec les pesticides et la faim et de devoir attendre que le gouvernement [agisse].’

De nombreux Guarani sont soumis à des attaques brutales et intolérables en attendant, en vain, que les autorités reconnaissent leurs droits territoriaux. Dans une vidéo envoyée récemment par les Guarani à Survival, Tupã Guarani, de la communauté de Pyelito Kuê, montre ce qu’il reste de sa maison, après avoir été incendiée par les hommes armés. Il dit que sa famille a perdu tous ses biens.

Les Guarani de Kurusu Mba ont subi de nombreuses attaques violentes par le passé. Kurete Lopes, un chef spirituel de 70 ans, a été assassiné par des hommes armés en 2007, tout comme Ortiz Lopes, un autre leader. Osvaldo Lopes a, quant à lui, été assassiné en 2009.

La communauté est encerclée par des plantations de soja. L’utilisation à outrance de pesticides pollue les cours d’eau, sources d’eau potable pour les Indiens.

Regardez trois vidéos filmées par les Guarani qui appellent à ce que la communauté internationale exerce une pression sur le gouvernement brésilien pour qu’il reconnaisse leurs droits: