Les Nations unies condamnent la ‘dépossession’ des Bushmen par le Botswana

Le Botswana a été condamné par les Nations unies pour sa ‘discrimination' envers les peuples bushmen. La Commission des droits de l'homme des Nations unies a été informée que les Bushmen avaient été victimes de ‘pratiques discriminatoires' et qu'ils étaient ‘dépossédés de leurs terres traditionnelles'.

La critique émane d'un rapport du rapporteur spécial des Nations unies pour les peuples autochtones, Rodolfo Stavenhagen. La commission des droits de l'homme des Nations unies devrait rapidement débattre du rapport.

Le rapport affirme que la survie des Bushmen en tant que peuple est menacée par les politiques assimilationnistes officielles. M. Stavenhagen s'est rendu au Botswana en février et a visité un camp où venaient d'être relocalisés, contre leur gré, des Bushmen gana et gwi de la Réserve du Kalahari.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : « Pas une seule personne ayant parlé aux Bushmen ne croit qu'ils aient volontairement quitté la Réserve du Kalahari central. Tout le monde, même les Nations unies savent que les Bushmen ont été mis à la porte contre leur gré ».

Cliquez ici pour écrire une lettre en favuer des Bushmen