L‘industrie de la conservation de la nature a une face cachée, enracinée dans le racisme et le colonialisme, qui détruit la nature et les personnes.

L‘industrie de la conservation de la nature a une face cachée, enracinée dans le racisme et le colonialisme, qui détruit la nature et les personnes.
© Survival International

Une grande manifestation coïncidant avec le premier congrès mondial pour décoloniser la conservation de la nature se tiendra à Marseille, en France, aujourd’hui.

Date : vendredi 3 septembre
Lieu : Les marcheurs se rassembleront à la Porte d’Aix (Marseille, France) à partir de 16h30 heure locale. La marche partira à 17h00, en direction du Vieux Port, où la manifestation se poursuivra.

La marche aura lieu le lendemain de “Notre terre, notre nature”, le premier congrès pour discuter de comment décoloniser la conservation de la nature, et le jour de l’ouverture du Congrès mondial de la nature de l’UICN – tous deux organisés à Marseille, en France.

La manifestation est organisée par Survival International. De nombreuses organisations, dont Alternatiba, ANV COP 21, Attac Marseille, CCFD Terre solidaire Bouches-du-Rhône, CGT, Collettivo 17, Extinction Rebellion, Les amis de la Terre Bouches-du-Rhône, Syndical National de l’Environnement, SNE/FSU, Union syndicale Solidaires 13 et Youth for Climate Marseille, viendront marcher.

La volonté de l’industrie de la conservation de faire de 30 % de la planète des “Aires protégées” et l’affirmation selon laquelle les “Solutions fondées sur la Nature” résoudront la perte de biodiversité et le changement climatique sont erronées.

“Notre terre, notre nature” met en lumière le fait qu’il s’agit de solutions tant mauvaises que coloniales face aux crises auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui, et montre que ces approches dévastent les meilleurs gardiens du monde naturel – les peuples autochtones, qui sauvegardent 80 % de la biodiversité.

Pour plus d’informations, contactez [email protected]