Les territoires indigènes : un 'obstacle à la déforestation de l'Amazonie’

Un récent rapport publié par une équipe de scientifiques brésiliens et nord-américains révèle que les territoires indigènes représentent 'le plus important obstacle à la déforestation de l'Amazonie".

Des chercheurs scientifiques de sept institutions dont le Woods Hole Research Center (Etats-unis) et l'Institut amazonien de recherche environnementale (Brésil), ont étudié les images satellites de la forêt amazonienne de 1997 à 2000. Leur rapport montre que, durant cette période, la déforestation à l'extérieur des territoires indigènes était de 1,7 à 20 fois supérieure et les incendies de 4 à 9 fois plus nombreux.

Le rapport indique que ‘les territoires indigènes ont généralement été créés pour contrer l'expansion des frontières et ont souvent empêché la déforestation qui sévissait à la périphérie. L'effet inhibiteur des territoires indiens sur la déforestation était toujours aussi fort après des siècles de contact avec la société nationale et n'était pas lié à la densité de la population indienne.'