Les Matsés refusent l'exploration pétrolière

Les Indiens matsés, un groupe de 2 500 personnes vivant dans une zone reculée de l'Amazonie péruvienne, se sont opposés au projet gouvernemental d’exploration pétrolière sur leur territoire.

Le gouvernement a créé cinq lots d'exploration sur le territoire matsés et a signé des contrats avec deux compagnies les autorisant à y prospecter.

"Aucune procédure de consultation n'a été engagée pendant la création de ces lots, ni lors de leur mise à prix, ni au moment de l'accord entre les compagnies pétrolières et le gouvernement péruvien" a déclaré le président du Conseil matsés. "Cela va manifestement à l'encontre de la Convention 169 de l'OIT et de la Déclaration des droits des peuples indigènes des Nations unies".

Une déclaration de l'AIDESEP, l'organisation indigène d'Amazonie péruvienne, ajoute que les Matsés refusent l'exploration pétrolière sur leur territoire parce "[qu']aucun signe de développement n’a été constaté dans les communautés qui ont accepté l'exploration [au Pérou] – elles sont confrontées à la pollution et à une plus grande pauvreté".

La déclaration de l'AIDESEP précise également que les Matsés ont écrit au président péruvien, Alan Garcia, pour lui faire part de leurs inquiétudes et de leur refus de quitter leurs terres pour "des promesses fictives qui – depuis le début de l'exploration dans d'autres régions d'Amazonie péruvienne – n'ont pas contribué à l'amélioration de la vie des peuples indigènes".