Le traitement des Aborigènes par l’Australie 'épouvantable'

Alors que les athlètes et les spectateurs arrivent à Sydney des 4 coins du monde, Survival a dénoncé aujourd'hui le traitement des Aborigènes par l'Australie comme étant « épouvantable ».
D'après Stephen Corry, directeur général de Survival, « Le gouvernement australien semble s'acharner à tout faire pour nier les droits internationalement reconnus des Aborigènes, en particulier leurs droits territoriaux. Sa position peut seulement être qualifiée de raciste et ressemble à un retour aux mentalités d'il y a 30 ans. La récente législation du gouvernement va rendre très difficile, pour beaucoup d'Aborigènes, la revendication de leur terre désormais occupée par d'immenses ranchs. »

Deux comités des Nations Unies ont récemment dénoncé le traitement de la population aborigène par le gouvernement australien. La colère des Aborigènes n'a jamais été aussi forte. Le refus du gouvernement de s'excuser des précédentes politiques à cause desquelles des dizaines de milliers d'enfants aborigènes ont été retirés à leurs parents est caractéristique de son mépris envers eux. Par contraste, de nombreux autres pays comme le Canada et le Japon ont fait leurs excuses quant à  des politiques historiques, lesquelles seraient inacceptables aujourd'hui. L'Australie est récemment devenu le premier pays industrialisé influent à être sujet à la procédure d'avertissement du Comité pour l'Elimination de la Discrimination Raciale des Nations Unies.

La réponse du ministre des Affaires étrangères, Alexander Downer, à la critique des Nations Unies sur les sentences mandataires (qui s'appliquent inégalement aux Aborigènes) a été que les Nations Unies « finiraient avec le nez en sang » si elles continuaient à s'immiscer dans les affaires australiennes.  

Les faits sont que :

* L'espérance de vie des Aborigènes est inférieure de 17 à 20 ans par rapport à celle des autres Australiens.
* Les nourrissons aborigènes ont 4 fois plus de risques de mourir à la naissance que des non aborigènes.
* Les Aborigènes ont 17 fois plus de risques de se faire arrêter, 14 fois plus de risques de se faire emprisonner et 16 fois plus de risques de mourir en garde-à-vue que des non aborigènes.
* En Australie occidentale, les femmes aborigènes ont 41 fois plus de risques d'aller en prison que les autres femmes.
* Depuis 1989, l'incarcération des Aborigènes a augmenté de 70%.
* Le taux de suicide est 6 fois plus important que la moyenne nationale chez les Aborigènes.
* Le taux de mortalité infantile chez les Aborigènes est égal à plus de 3 fois la moyenne nationale.
* Le chômage parmi les Aborigènes est égal à 4 fois la moyenne nationale.