Brésil : un incendie menace des Indiens isolés

L’incendie a détruit plus de la moitié de la forêt d’Arariboia.
L’incendie a détruit plus de la moitié de la forêt d’Arariboia.

© Toby Nicholas/Survival

Un vaste incendie en Amazonie brésilienne menace l’un des peuples les plus vulnérables de la planète.

L’incendie a détruit plus de 1 200 kilomètres carrés de forêt amazonienne, soit plus de 42% du territoire indigène Arariboia. Ce territoire est celui des Awá, un groupe qui n’a aucun contact avec le monde extérieur. Comme tous les peuples isolés, ils sont extrêmement vulnérables et sont exposés à la violence et aux maladies introduites par les étrangers.

Devant l’inertie des autorités brésiliennes, des Indiens guajajara de la région ont tenté d’éteindre l’incendie pour protéger les Awá. Les Guajajara avaient attiré l’attention par le passé en résistant à l’exploitation forestière illégale qui pourrait avoir des conséquences désastreuses sur leurs voisins awá si elle continuait d’être tolérée.

Un homme d’un groupe appelé ‘les gardiens guajajara’ a déclaré : ‘ Nous défendons notre territoire pour que les Awá isolés puissent survivre. Nous avons réussi à réduire le nombre de bûcherons présents sur nos terres et nous espérons pouvoir tous les expulser. Sinon, les Awá pourraient être décimés. Nous voulons seulement qu’ils puissent vivre en paix’.

Les gardiens guajajara sont opposés à l’exploitation forestière illégale et au contact forcé de leurs voisins.
Les gardiens guajajara sont opposés à l’exploitation forestière illégale et au contact forcé de leurs voisins.

© Survival International 2015

L’incendie fait rage malgré les efforts déployés pour l’éteindre. Les pompiers envoyés par le gouvernement brésilien ne sont arrivés sur place que très récemment. Auparavant, seuls des bénévoles guajajara luttaient contre l’incendie. Des preuves, dont des traces de pas et des abris, indiquent que les Awá fuient l’incendie et s’efforcent avec difficulté de se tenir loin du brasier.

On a également appris que des bûcherons auraient tiré sur les pompiers envoyés par le gouvernement. Il est probable qu’ils utilisent l’incendie pour détourner l’attention des activités d’exploitation forestière menées dans une autre partie du territoire.

Survival International, le mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, appelle le gouvernement brésilien à intensifier ses efforts pour éteindre l’incendie et protéger le territoire des Awá.

L’an dernier, une campagne mondiale de Survival a contribué à faire pression sur le ministre de la Justice, qui a envoyé des centaines d’agents gouvernementaux pour expulser les bûcherons illégaux du territoire central des Awá.

Quand il a appris qu’un incendie était en train de dévaster le territoire Arariboia, Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré : ‘Comme si le territoire awá n’avait pas été assez ravagé par les bûcherons illégaux, il est aujourd’hui complètement dévasté par cet incendie. Pourtant, les efforts du gouvernement pour l’éteindre n’ont malheureusement pas été à la hauteur. Considérant à quel point cet incendie peut être désastreux pour les Awá, les autorités doivent le contrôler de toute urgence’.