Victoire pour les Dongria contre une nouvelle tentative d'exploitation minière de leurs collines sacrées

Les Dongria cultivent les pentes des collines Niyamgiri dont ils dépendent pour leur subsistance depuis des générations. Cette tribu a exprimé, à plusieurs reprises, sa forte opposition aux tentatives dexploitation minière dans la région.

Les Dongria cultivent les pentes des collines Niyamgiri dont ils dépendent pour leur subsistance depuis des générations. Cette tribu a exprimé, à plusieurs reprises, sa forte opposition aux tentatives dexploitation minière dans la région.

© Survival International

La Cour suprême indienne a rejeté la tentative du gouvernement de l’Etat d’Odisha de tenir un nouveau référendum après que les Dongria aient refusé à l’unanimité un projet d’exploitation à grande échelle de leurs collines sacrées.

La décision, prise en 2013 lors de réunions tenues dans douze villages dongria, a incité le gouvernement indien à renoncer à délivrer au géant minier Vedanta Ressources les autorisations nécessaires à l’exploitation. Il s’agissait alors d’une victoire sans précédent contre l’entreprise britannique Vedanta et son partenaire indien, la compagnie étatique Odisha Mining Company (OMC).

Au début de l’année, l’Etat d’Odisha a demandé à la Cour suprême d’autoriser la tenue d’un nouveau référendum auprès des Dongria afin d’ouvrir la voie à l’exploitation minière, qui serait cette fois-ci menée par l’OMC. L’Etat d’Odisha a affirmé que le référendum de 2013 était entaché d’irrégularités – en dépit du fait qu’il l’avait lui-même organisé.

Encore une fois, les Dongria ont réaffirmé leur opposition à l’exploitation minière. Elle engendrerait d’énormes dommages environnementaux et détruirait leur mode de vie.

Lors d’un récent festival organisé par les Dongria, un leader de la tribu, Lodu Sikaka, a déclaré: ‘Même si vous nous décapitez, même si notre chair et nos os sont emportés dans des rivières de sang, nous n’abandonnerons pas nos montagnes. Il s’agit de notre volonté à tous’.

Toutefois, tant que l’immense raffinerie de Vedanta construite pour extraire la bauxite des collines des Dongria restera ouverte, la menace de l’exploitation minière continuera de peser sur la tribu.