Les Indiens matsés dénoncent l'exploration pétrolière sur les terres de peuples isolés

Les Matsés sopposent fermement à lexploration pétrolière sur leur territoire ancestral.

Les Matsés sopposent fermement à lexploration pétrolière sur leur territoire ancestral.

© Survival

Les Indiens matsés de l’Amazonie péruvienne et brésilienne dénoncent la menace de l’exploration pétrolière sur leurs terres ancestrales, où vivent encore des peuples isolés.

Les Indiens matsés péruviens et brésiliens dénoncent l’exploration pétrolière lors de leur conférence binationale (sous-titres anglais)


© OGM, CTI and Grão Fino Filmes

Les Matsés vivent sur la Frontière de l’Amazonie isolée, une étendue de terre à cheval sur la frontière entre le Pérou et le Brésil. La concentration de peuples isolés dans cette zone est la plus importante au monde.

Il y a deux blocs de pétrole sur leurs terres ancestrales. Le premier se trouve dans une région où vivent des peuples isolés. En 2012, la compagnie pétrolière canadienne Pacific E&P avait commencé l’exploration dans ce bloc et s’apprête à présent à la relancer.

L’exploration pétrolière est un désastre pour les peuples isolés. Ce sont les peuples les plus vulnérables de la planète et toute opération sur leurs terres augmente le risque d’un contact non souhaité. L’Histoire montre que l’exploration pétrolière peut anéantir tout un peuple car ces personnes n’ont pas développé d’immunité contre les maladies introduites par les étrangers.

Lors de cette réunion, un Matsés a déclaré: « Je suis inquiet parce que ces groupes isolés ne savent rien des compagnies pétrolières. »

L’autre bloc se situe dans une zone dont les titres de propriété appartiennent à des Matsés non isolés. En 2016, Pacific E&P s’est retiré face à la ferme opposition du peuple autochtone. Les Matsés font actuellement campagne pour que la concession pétrolière soit définitivement annulée.

Un autre Matsés a dit: « Je ne veux pas que le pétrole et la guerre détruisent mes enfants. (…) C’est contre ça que nous nous défendons (…) et que nous, les Matsés, nous sommes réunis. Les compagnies pétrolières (…) nous insultent et nous ne resterons pas muets alors qu’ils nous exploitent sur notre propre territoire. Si c’est nécessaire, nous mourrons dans la guerre contre le pétrole. »

L’organisation autochtone locale ORPIO a déposé un recours en justice contre le gouvernement péruvien suite à cette menace d’exploration pétrolière.