Indiens isolés : un rapport dévoile la 'face cachée' des activités pétrolières de Repsol

Enfant quichua d'un village proche de la concession de Repsol. 
Enfant quichua d'un village proche de la concession de Repsol. 
© Survival

Selon un rapport accablant publié aujourd’hui par Survival International, le géant pétrolier Repsol menace la survie de deux des dernières tribus isolées du monde.

La compagnie hispano-argentine mène des opérations d’exploration pétrolière dans le ‘Lot 39’ au nord du Pérou, l’une des régions les plus riches en biodiversité de la planète.

Plus de 75 preuves attestant de la présence des Indiens isolés dans la région ont été recueillies, notamment des jardins abandonnés, des lances disposées en croix ainsi que des dépositions sous serment de témoins oculaires.

Pourtant Repsol prétend que ces preuves ne sont pas suffisantes pour attester de leur existence.

Les barges pétrolières sont nombreuses sur les rivières du nord du Pérou

Les barges pétrolières sont nombreuses sur les rivières du nord du Pérou
© Survival

L’exploitation pétrolière a déjà eu des conséquences dramatiques sur les Indiens isolés d’Amazonie.

Les ouvriers pétroliers, comme les Indiens isolés, réagissent souvent avec violence lorsqu’ils entrent en contact et les maladies qu’ils introduisent peuvent être fatales aux Indiens.

Le rapport de Survival intitulé ‘39 vérités que Repsol préférerait taire’ risque d’être un coup dur pour la compagnie qui tient son assemblée générale aujourd’hui et demain à Madrid.

Flèches disposées en croix par les Indiens isolés pour interdire le passage dans leur territoire.

Flèches disposées en croix par les Indiens isolés pour interdire le passage dans leur territoire.
© Marek Wolodzko/AIDESEP

Repsol travaille en coopération avec la compagnie nord-américaine ConocoPhillips qui détient 45% des parts du Lot 39.

La compagnie franco-britannique Perenco projette par ailleurs de construire un oléoduc qui traversera le territoire des Indiens.

Survival appelle les trois compagnies à se retirer immédiatement de la région.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Combien de preuves les compagnies pétrolières nécessitent-elles pour se tenir à l’écart des tribus isolées ? Nier leur existence relève d’une véritable politique de l’autruche. Ce sont malheureusement les Indiens et les ouvriers pétroliers qui en paieront le prix’.

Lire le rapport en français, espagnol ou anglais.