Un comité gouvernemental pour décider de l’avenir des Jarawa

Le gouvernement indien vient de mettre en place un nouveau comité chargé de décider de l'avenir des Jarawa, une tribu des îles Andaman. Les Jarawa ne sont en contact avec les colons indiens installés sur leurs îles que depuis 1998 ; ils sont de plus en plus menacés par l'invasion de braconniers sur leur territoire.

Le quotidien indien The Indu rapporte que ‘Le sous-groupe étudiera les pratiques administratives actuelles et les dispositions institutionnelles protégeant les Jarawa… Ses huit membres examineront également la possibilité d'accroître le transport maritime comme alternative à la route Andamane.'

La Cour suprême indienne a ordonné en 2002 la fermeture de la route Andamane. Mais les autorités ont laissé cette route ouverte, en violation avec la décision de la Cour. La route traverse la forêt des Jarawa, imposant des contacts quotidiens de la tribu avec les colons.

Des braconniers s'introduisent régulièrement dans la réserve Jarawa à partir des côtes ou de la route et chassent le gibier dont dépendent les Jarawa pour se nourrir. Ils font travailler les Jarawa en échange d'alcool, de tabac et de nourriture et risquent d'introduire des maladies contre lesquelles les Jarawa ne sont pas immunisés.

Il y a un peu plus d'un an, les autorités annonçaient une nouvelle politique en faveur des Jarawa, reconnaissant la nécessité de protéger leur territoire et de prévenir le braconnage. Mais ces mesures n'ont été que très peu suivies d'effets.