Conflit sur le territoire des Jarawa envahi par les braconniers


Il y a quelques jours, un homme de la tribu isolée des Jarawa a été brutalisé par un braconnier qui chassait illégalement sur son territoire. Ce genre d'incident est dû à l'impuissance des autorités indiennes à contrôler le flux croissant de braconniers qui envahissent avec violence le territoire jarawa, apportant des maladies et chassant le gibier de la tribu.

Le braconnier, originaire de Wandoor sur l'île de South Andaman, et cinq autres, ont été arrêtés pour braconnage puis libérés sous caution.

‘Je pense que les Jarawa ont très peur maintenant, a déclaré aujourd'hui un sympathisant local des Jarawa, les braconniers ont installé des campements permanents à l'intérieur de la Réserve'.
 
Survival et les groupes locaux de soutien ont à plusieurs reprises exhorté les autorités à protéger les 270 Jarawa et leur territoire. En 2002, la Cour suprême d'Inde a ordonné la fermeture de la route traversant la réserve des Jarawa.

La route est pourtant toujours ouverte. De plus en plus de colons de l'archipel envahissent la Réserve, chassent les animaux, abattent les arbres et amènent violence et maladies. Au début de l'année, les Jarawa ont été frappés par une épidémie de rougeole, une maladie qui a exterminé de nombreux peuples indigènes dans le monde.

Un récent amendement à l'actuelle législation rend la prison obligatoire pour quiconque est surpris à braconner dans la réserve jarawa.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : ‘Après l'épidémie de rougeole, cet incident rappelle une fois encore l'extrême gravité de la situation des Jarawa. L'Inde doit tenir compte de ces alertes ou un peuple unique disparaîtra sous nos yeux. Une nouvelle loi contre le braconnage est un pas en avant mais le gouvernement doit l'appliquer dans les faits'.


Pour plus d'informations
Magali Rubino 
00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]