Les Nations-Unies demandent la fermeture de la route pour protéger les Jarawa

Dans un rapport alarmant, les Nations Unies somment l'Inde de protéger la tribu jarawa des îles Andaman en fermant la route qui traverse leur territoire. Depuis quatre ans, le gouvernement indien passe outre le jugement de sa propre Cour suprême qui a ordonné sa fermeture.

Le rapport du Comité des Nations Unies pour l'élimination de la discrimination raciale conclut : "[L'Inde] doit protéger les peuples comme les Jarawa contre la spoliation de leurs terres et de leurs ressources par les colons, les braconniers, les compagnies privées et autres, et appliquer la décision de la Cour suprême de fermer les sections de la route 'Andaman Trunk Road' qui traverse leur réserve ".

Plus de 4 ans après la date limite fixée par la Cour suprême, les autorités des îles Andaman n'ont toujours pas fermé la route et ont même demandé à la Cour d'annuler sa décision.

Les auteurs du rapport des Nations-Unies expriment également leur inquiétude devant les projets comme la 'Andaman Trunk Road' ou la construction de grands barrages dans d'autres régions d'Inde qui se développent sur les territoires de peuples indigènes, sans leur consentement. Il recommande à l'Inde de ratifier la Convention 169 relative aux peuples indigènes et tribaux de l'Organisation internationale du travail, la plus importante législation internationale concernant les peuples indigènes.

Survival a soumls au comité des Nations Unies un rapport alarmant sur les Jarawa qui risquent de disparaître si le gouvernement indien ne prend pas des mesures de protection immédiates.

Cliquez ici pour télécharger le rapport du CERD (en anglais).

Cliquez ici pour télécharger le rapport de Survival (en français).

Pour plus d’informations
Magali Rubino 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]