Inde : des milliers de manifestants contre une mine controversée

Des milliers de personnes se sont rassemblées pour manifester leur opposition au projet dexploitation minière des collines de Niyamgiri.

Des milliers de personnes se sont rassemblées pour manifester leur opposition au projet dexploitation minière des collines de Niyamgiri.

© Bikash Khemka/Survival

Des milliers d’Adivasi, dont les Dongria Kondh, se sont rassemblés jeudi dernier aux pieds des collines de Niyamgiri afin de manifester leur ferme opposition au projet minier controversé de Vedanta.

La décision finale que devait rendre jeudi la Cour suprême sur l’avenir de la mine a finalement été reportée au mois de janvier.

L’opposition aux pressions de Vedanta pour exploiter la bauxite des montagnes sacrées de Niyamgiri reste vive dans l’Etat d’Orissa et au-delà.

Plusieurs milliers de personnes ont participé à la manifestation qui se déroulait devant la raffinerie de la compagnie britannique, à Lanjigarh.

Les manifestants ont accueilli avec joie l’annonce de la fermeture de la raffinerie qui, sans l’autorisation d’exploitation minière des collines de Niyamgiri, ne peut être suffisamment alimentée en bauxite pour fonctionner à plein rendement.

Cependant, les Dongria Kondh qui, tel David contre Goliath, ont lutté contre Vedanta pour protéger leurs terres, demandent le démantèlement intégral du site de crainte qu’il ne soit remis en activité.

Prafulla Samantara, un militant d’Orissa, a déclaré à Survival : ‘Sa présence est nuisible et dangereuse. Nous voulons que Vedanta s’en aille d’ici.’

L’avenir des Dongria Kondh restera incertain tant que la Cour Suprême n’aura pas rendu son verdict dans cet interminable procès qui a connu de nombreux ajournements.

Vedanta a fait appel de la décision historique de 2010 qui l’empêchait d’ouvrir une mine gigantesque dans les collines.

Mais la détermination de la tribu à protéger sa terre reste forte.

Deux femmes ont déclaré à Survival : ‘Nous n’abandonnerons jamais notre terre. Nous déploierons toute notre énergie pour faire partir Vedanta. Qu’ils nous laissent vivre en paix’.

Hier, à Londres des sympathisants se sont solidarisés dans cette action contre le projet minier de Vedanta en manifestant devant la Haute commission indienne.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘La manifestation de jeudi dernier dans les collines de Niyamgiri montre une fois de plus la forte détermination des Dongria Kondh qui sont depuis des années menacés de perdre leurs terres. La fermeture de la raffinerie représente un pas vers la protection de leur montagne, mais elle doit être définitive’.